Samba Brasil

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 9 novembre 2012

Deux sertanejos sur un bateau, sans compter les filles

belles brésiliennes en maillot de bain
Cleber et Cauan ont de bien belles lunettes. Ca doit être pour ça qu'ils attirent les belles nanas comme le miel attire les mouches. A moins que ça ne soit leurs talents inouïs de chanteurs sertanejos ? Ces deux blaireaux les mènent en bateau, et n'en fichent pas une rame. C'est l'accordéoniste qui bosse le plus, et on ne le voit même pas... Des musiques comme ça, il en sort tous les jours au brésil, et j'aime autant vous prévenir : vous avez bien plus de chances d'entendre ce genre de duos que les mélodies veloutées de Tom Jobim ! Mais on s'en fout. Les brésiliennes sont belles et leurs maillots de bains échancrés comme on les aime, alors va pour le duo sertanejo.

mardi 7 août 2012

La belle inconnue du mois

En août, pas besoin d’internet pour voir des jolis bumbum, et même sans avoir besoin de franchir les océans. Les plages de l’Atlantique ou de la Cöte d’Azur devraient y pourvoir assez largement !

Ca ‘est pas une raison pour vous priver des plus beaux culs du monde. Alors voici une très jolie blonde qui gêne un peu la vue sur la mer, mais qu’on ne chassera pas pour autant à coups de pelle. En plus, je le promets, elle est bien brésilienne. Carla est gaucha, autrement dit c’est une fille du sud… Santa Catarina, Parana, Rio Grande do Sul : le trio gagnant pour ceux qui aiment les descendantes d’allemands, de suisses et de finlandais (entre autres !) qui ont eu la bonne idée de s’installer là-bas au tout début du XXème siècle.

Cette Carla là n'est donc ni brune, ni italienne, ni chanteuse sans voix. Est-elle la « nouvelle blonde du Tchan » ? Ca se pourrait bien, vous n’aurez qu’à écouter cette lambada signée E o Tchan pour vous faire une idée.

lundi 23 avril 2012

Deux miss bum-bum montrent leurs bumpers

Rosana Ferreira (la blonde) est Miss Bum Bum 2011, et Graciella Carvalho est sa première dauphine. Toutes deux défilaient au Carnaval de São Paulo en ne cachant pas grand chose de leurs charmes : string minuscule et seins à l'air. Une excellente occasion de voir de plus près la plastique de ces dames. 

Mais à propos de plastique, il semblerait que la pauvre Graciella ait du souci avec son silicone. Quand on regarde ses deux énormes loches, on a nettement l'impression qu'ils ne vous regardent pas très droit dans les yeux - voire que l'un dit carrément m… à l'autre !