Candidate l'année dernière au très concurrentiel concours Miss BumBum Brasil, la belle Graciella Carvalho a manqué de peu l'élimination. En effet, le réglement de la compétition permet la chirurgie esthétique partout sauf… dans les fesses précisément. A juste titre : sinon, le concours du plus beau cul du Brésil - et donc du monde ! - reviendrait à un championnat de scalpel et bistouri.

Et la pauvrette a fait l'objet de dénonciations qui se sont avérées calomnieuses. Des jalouses prétendaient que la maranhense avait quelque peu amélioré sa nature pour parvenir à ses 98 centimètres de tour de hanches et la plastique parfaite de son derrière. Elle avait beau nier, elle a dus ubir le jugement de Dieu : passer une radio devant huissier pour prouver que ses fesses étaient garanties sans truquage.

Ce qui fut fait ! L'honneur de la jeune fille est sauf, celui de son bumbum aussi. A noter qu'elle reste très fière par ailleurs des 520 ml de silicone logés dans chacun de ses deux gracieux nichons...