Bezerra da Silva c'était le vieux bad boy de la samba de Rio. Quand il est mort voici quelques années, toutes les générations ont pleuré le vieux "malandro" qui peuplait ses chanons de personnages hauts en couleur tous droits descendus du morro. Bezerra a plein d'héritiers plus ou moins auto-déclarés, mais c'est sûrement le rappeur Marcelo D2 qui a le mieux repris, à sa manière, le flambeau de la révolte. Pour commencer, le combat contre les rapaces de la politique, de la police et de l'agro-alimentaire. Et en parallèle, celui pour la légalisation de l'herbe, de la beuh, de la ganja, de la maconha, et de tout ce qui se fume, fait rire et rend les yeux rouges. Voilà Marcelo D2 ici dans un duo avec "Gros João" (João Gordão)